jeudi 9 février 2012

Un porte couteau en lamellé collé (2/2)

Voilà donc maintenant les étapes de finition du porte couteau. Tout d'abord, les pièces ayant été travaillées avec des outils manuels, les ajustements ne sont pas parfaits. Il y a donc des petites fentes et des petits défauts. J'ai donc bouché tout ça avec de la pâte à bois. Mais cette pâte, je ne l'ai pas acheté (ça coûte une fortune et c'est toujours sec quand on en a besoin). Je l'ai faite moi-même avec de la colle à bois et de la sciure récupéré du ponçage effectué juste avant:

Dans un pot de yaurt, je mets de la sciure


Je rajoute la colle et je mélange. On obtiens une pate bien épaisse.



J'étale cette pâte sur les défauts en appuyant fortement pour qu'elle pénètre bien au fond des fissures. J'enlève ensuite les plus gros de ce qui dépasse.

 

Après 24 heures de séchage et un bon ponçage


Et l'ultime étape: huilage à l'huile de lin

On peut diluer l'huile de lin dans de l'essence de térébenthine pour qu'elle soit plus fluide et qu'elle pénètre mieux. Mais je ne l'ai pas fait cette fois-ci, la pièce étant petite, ça ne valait pas le coup (en plus, ça pue l'essence de térébenthine!!!)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire