jeudi 23 février 2012

Une maison bioclimatique

Nous avons pour projet de construire une maison bioclimatique. C'est-à-dire une maison conçue pour réduire au maximum les pertes d’énergie (isolation) et surtout valoriser les apports gratuits d’énergie, notamment solaire (orientation, inertie).




Les grands principes pour concevoir une maison bioclimatique sont les suivants :

- Une bonne orientation
Il faut un maximum de fenêtres au sud et un minimum au nord.

- Avoir une bonne isolation
L’isolation doit être parfaite, sans pont thermique (c’est pour cela que l’on préconise une isolation extérieure). L’étanchéité à l’air est aussi importante, quoiqu’apportant de nouveaux problèmes tels que la gestion de l’humidité (nous y reviendrons dans un prochain post)

- Avoir une inertie adéquate
L’inertie, trop souvent négligée, est le complément de l’isolation. Vous pouvez isoler votre maison du mieux possible, ça ne servira à rien si elle n’a pas d’inertie. Tout d’abord pour le confort : sans inertie, la température augmentera aussi vite qu’elle rechutera. L’amplitude thermique provoquera des sensations désagréables. L’apport solaire gratuit ne sera pas valorisable (notamment en automne et au printemps): la maison sera rapidement en surchauffe, vous obligeant à ouvrir les fenêtres et donc à laisser s’échapper les précieuses calories qui auraient pu être valorisées pour réchauffer la maison la nuit par exemple.
L’inertie de la maison dépend essentiellement de la masse et du type de matériaux compris à l’intérieur de l’isolation (d’où l’avantage encore une fois de l’isolation par l’extérieur).
- Se protéger de la surchauffe d’été

On utilise généralement des « casquettes » qui protègent du soleil d’été qui est haut dans le ciel, mais qui laissent passer le soleil d’hiver.

- Utiliser l’énergie de la terre
En effet, à 1 mètre de profondeur, la température du sol est quasiment constante toute l’année (au minimum 8°). Il est donc intéressant de construire une maison semi-enterrée qui bénéficiera l’hiver d’une plus faible différence de température entre l’intérieur et l’extérieur et l’été d’un rafraichissement. Une des pires choses ayant été utilisée dans les constructions de ces cinquante dernières années est le vide sanitaire comme on peut le voir sur le schéma ci-dessous.


Dans cet exemple, on voit bien que la première maison, munies d’un vide sanitaire, a toutes ces faces exposées à la température extérieure (0°). Alors que la deuxième maison, semi-entérée, bénéficie d’une surface importante exposée à la température de la terre (10°). Les déperditions sont donc moins importantes dans le deuxième cas. Il faut par contre gérer les problèmes liés à l’humidité, on peut par exemple utiliser une dalle « hérisson » (nous en reparlerons plus tard).

- Utiliser des formes simples et compactes

Il faut minimiser le ratio « Surface de murs extérieurs / Surface habitable»

Comme sur l’exemple suivant :

On voit sur l’exemple de la maison 2 qu’il y a 25% de déperditions en plus par les murs dans une configuration en L (par rapport à un carré). Il faut aussi 25% de matériaux supplémentaires pour la construction de ces murs.

L’habitat collectif (maisons mitoyennes, petits immeubles) comporte donc un avantage indéniable par rapport à la maison individuelle.

- Savoir jouer avec les couleurs
Ceci peut paraitre anecdotique, mais pour une maison bioclimatique, tous les détails ont leur importance. Il faut savoir que les couleurs claires reflètent la lumière alors que les couleurs sombres l’absorbent. Dans les pièces orientées Sud, munies de fenêtres ou de baies vitrées, il vaut mieux avoir un revêtement de sol foncé et avoir une couverture de sol claire à l’extérieur. Comme sur le schéma suivant :

Sur cet exemple, la lumière provenant de l’extérieur est absorbée par le carrelage foncée et transformée directement en chaleur. La couverture claire à l’extérieure (cailloux blancs) reflète une partie des rayons du soleil vers l’intérieur de la maison, maximisant ainsi l’apport solaire.


Dans ce deuxième cas, le carrelage blanc reflète la lumière dont unepartie repartira par la fenêtre. Le solfoncé à l’extérieur (cailloux noirs, béton ou autre) ne reflète pas la lumière,il n’y a donc que la lumière directe du soleil qui pénètre dans la maison.

Si vous n’êtes pas convaincu par les schémas, pensez à vos amis quipartent au ski et regardez comme ils sont bronzés. C’est en grande partie dû àla réflexion du soleil sur la neige.



- Minimiserla surface des murs au Nord.



Un bon moyen pour cela est d’utiliser la pente du toit pour obtenir un mur plus petit au nord.

Sur ce schéma, des haies ont été rajoutée pour protéger encore plus lemur Nord du vent. Le vent n’affronte pas un mur vertical, les déperditionsd’énergies sont donc réduites.

- Créerdes zones tampon au nord.
Afin d’améliorer encore l’isolation coté Nord, les locaux techniques(garage, cellier, buanderie) peuvent y être positionnés.

Voilàpour les grands principes du bio climatisme. Il en existe d’autres, on pourraitaussi aborder les sujets tels que la production d’énergie, le renouvellement del’air, etc…
Cepost n’a pas pour but d’être exhaustif, mais juste d’être une introduction avantla présentation de notre future maison et des astuces et bricolages qui serontinclus dedans.

Au programme :
- Une fenêtre « trombe »
- Une VMC double flux améliorée (avec éléments Peltier et échangeur à contrecourant)
- Un système domotique à base d’Arduino (gestiondes volets, du chauffage, de la lumière, …)
- Un récupérateur de l’énergie des eaux usées(rien ne se perd….)
- Un ballon d’eau chaude bi-énergie (panneaux solaire et poêle à bois) autoconstruit, super efficace et super économique

mercredi 22 février 2012

Petit sac de lavande

Ce week-end, ma grande fille de 6 ans 1/2 m'a annoncé qu'elle avait envie de coudre!
J'ai sauté sur l'occasion, et on a passé un bon moment créatif toutes les 2.
On a décidé de faire un petit sac à lavande en forme de maison, et elle a choisi les tissus elle-même.

lundi 20 février 2012

J'ai l'honneur de vous annoncer

la première publication de "Madame Créative" dans un magazine!
Vous pouvez trouver mon patron pour faire cette horloge dans le dernier Fat Quarterly!
Fat Quarterly Issue 8 - The Quilter's Clock
 

Un feu top-down

Aujourd'hui, nous allons vous présenter une façon originale d'allumer un feu (pour une cheminée, un poêle ou même un barbecue).

Cette méthode n'est vraiment pas intuitive, elle a pourtant tous les avantages:

   - facile,
   - efficace,
   - moins de fumée,
   - moins de cendres,
   - meilleur rendement.

Le grand principe est d'allumer le feu par le haut, la flamme va descendre au fur et à mesure de la combustion (d'où le nom "top-down", du haut vers le bas).

Il faut disposer les grosses bûches en premier, au fond du foyer. Ensuite, on pose dessus (idéalement perpendiculairement), des bûches de taille intermédiaire. Puis on mets au dessus (encore perpendiculairement) le petit bois. L'important est que l'air puisse bien circuler.



On allume au dessus. La combustion du petit bois n'est pas génée (ce qui est le cas quand on met les grosses bûches au dessus comme pratiquement tout le monde). Il y a très peu de fumée au démarrage donc un meilleur rendement et une plus faible pollution.
Le feu va descendre progressivement. Les grosses bûches vont être chauffées avant de s'enflammer. Elles vont donc "dégazer", mais leur gaz et les petites particules vont passer à travers les flammes et s'enflammer à leur tour (c'est ce qu'on appele la post-combustion dans les poêles sophistiqués ou les poêles de masse) améliorant ainsi le rendement et réduisant les cendres et les particules dans la fumée de cheminée.

Votre conduit sera aussi moins salie. Il y a vraiment tous les avantages à utiliser cette méthode.

Voici une vidéo trouvé sur Youtube qui explique la méthode :

dimanche 19 février 2012

Amélioration de la lampe de poche immortelle

Je voulais apporter quelques améliorations à la première version réalisée ici:



Tout d'abord améliorer la protection (la mettre dans une boite), mais je n'arrivais pas à trouver un objet que n'importe qui puisse trouver. Et puis j'ai eu une révélation quand une de mes filles est venue me réclamer un carré de chocolat pour la troisième fois de la journée:   l'oeuf Kinder. C'est facile à trouver, c'est solide et c'est mignon.




Deuxième amélioration: plus de luminosité. J'ai commencé par essayer avec 2 leds. C'était pas mal. Mais je n'aime pas trop le coté froid des LEDs blanche, j'ai donc essayé avec des "Warm" LEDs. Elles sont un peu moins puissante alors j'en ai mis trois.
J'ai d'abord essayé de les brancher en série, pensant que c'était le seul moyen les LEDs ayant forcément des seuils légèrement différents, je pensais qu'une seule s'allumerais. Mais le branchement en série des LED fait chuter énormément le rendement du joule-thief. J'ai quand même essayé en parallèle et toutes les LEDs s'allument avec la même intensité mais sans perte de rendement. Ce sera donc en parallèle.

Troisième changement: pas de perte d'autonomie. J'ai décidé de mettre 2 super condensateurs 10 Farad pour compenser l'augmentation de puissance en sortie. La même question s'est posée: série ou parallèle? Là aussi le montage en série semblait plus intéressant: on arrive à une tension des condensateur de 5,4 V  (2,7 X 2), donc super intéressante car le port USB fonctionne en 5V. Donc pas de protection à mettre (pas besoin de diode Zener ou de Led). Mais malheureusement, après plusieurs essais, je renonce au montage série car il y a trop de pertes (une autonomie de 7 minutes contre 17 minutes en parallèle). Ce sera donc parallèle avec une petite LED verte pour m'avertir que la charge des condensateurs est arrivé à 2,2 V.

Voici le schéma de montage final:




Une fois tout ça soudé, ça donne ceci:



Petit test d'allumage, ça marche !


Maintenant, il faut essayer de faire rentrer tout ça dans l'oeuf. J'ai rêvé toute ma vie d'être ingénieur chez Kinder. Mais je sais aujourd'hui que j'ai fait le bon choix: c'est un métier de m......

Enfin, ça a bien fini par rentré. Après quelques pattes cassées, ressoudées et quelques hurlements de ma part.



Voilà l'oeuf terminé:




N'hésitez pas à m'envoyer d'autres idées d'amélioration.
A+





TAGS: ultracap, supercondensateur, joule thief, flashlight, usb, LED, DIY, gold cap, 3000 farad

vendredi 17 février 2012

10 000 !!!

Un petit post, juste parce que nous sommes content de voir qu'il y a déjà eu 10000 visiteurs sur le blog.
Nous espérons que notre petite contribution sur le net aura donné des idées à quelques personnes.

Nous en profitons au passage pour remercier quelques sites qui par leur liens nous ont amené beaucoup de visiteurs.

www.hackaday.com  est un site américain de hackers de matos. Il y a plein d'idées de bidouillages et de détournement d'objets en tout genre. Il y a eu un lien pour la lampe de poche immortelle et on a eu 1000 visiteurs en 1 heure !! C'est vraiment un site de référence pour les bricolo-hackers.

http://japancouture.canalblog.com/ est un blog français de couturières de fans de modèles japonais. Plein d'idées intéressantes et d'inspiration.

et un remerciement spécial à www.arfy.fr , un site français qui répertorie tout un tas de trucs géniaux trouvés sur le net. Nous vous conseillons vraiment d'y jeter un coup d'oeil. En tout cas, il est dans notre reader car il y a des trucs cool tous les jours. (en plus le webmaster est très sympa).

Le site www.supercondensateur.com s'est aussi intéressé à la lampe de poche, si vous vous intéressez aux supercondensateurs, ce site est très clair et très pro.

Un grand merci à tous les lecteurs et nous espérons que maintenant tout le monde sait faire sa lessive écologique et gratuite avec des cendres, que votre chauffe-eau est bien protégé dans une doudoune et que la machine à coudre a été sortie du placard.

Voici un dernier lien: http://fr.wikipedia.org/wiki/10000  c'est la règle du jeu du 10000 (c'est la bonne occasion)
C'est un super jeu de dé que nous avons découvert cet été avec des amis et qui est vraiment sympa. Nous vous le conseillons pour ces longues soirées d'hiver.


A+

samedi 11 février 2012

Customisation d'un t-shirt pour Monsieur Créatif

L'autre jour j'ai customisé un t-shirt tout simple pour Monsieur Créatif. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi j'ai du mal à trouver des idées de couture pour homme.
J'ai fait exactement la même chose que pour mon t-shirt mais en choisissant un logo écolo et en utilisant des tissus différents.

Recycled T-Shirt

Comme il le porte, je peux en conclure que c'est une réussite.

jeudi 9 février 2012

Un porte couteau en lamellé collé (2/2)

Voilà donc maintenant les étapes de finition du porte couteau. Tout d'abord, les pièces ayant été travaillées avec des outils manuels, les ajustements ne sont pas parfaits. Il y a donc des petites fentes et des petits défauts. J'ai donc bouché tout ça avec de la pâte à bois. Mais cette pâte, je ne l'ai pas acheté (ça coûte une fortune et c'est toujours sec quand on en a besoin). Je l'ai faite moi-même avec de la colle à bois et de la sciure récupéré du ponçage effectué juste avant:

Dans un pot de yaurt, je mets de la sciure


Je rajoute la colle et je mélange. On obtiens une pate bien épaisse.



J'étale cette pâte sur les défauts en appuyant fortement pour qu'elle pénètre bien au fond des fissures. J'enlève ensuite les plus gros de ce qui dépasse.

 

Après 24 heures de séchage et un bon ponçage


Et l'ultime étape: huilage à l'huile de lin

On peut diluer l'huile de lin dans de l'essence de térébenthine pour qu'elle soit plus fluide et qu'elle pénètre mieux. Mais je ne l'ai pas fait cette fois-ci, la pièce étant petite, ça ne valait pas le coup (en plus, ça pue l'essence de térébenthine!!!)

dimanche 5 février 2012

Un distributeur automatique de nourriture pour chats - partie 1

Nous avons 2 chats dans la famille et c'est toujours un peu la galère quand nous nous absentons un WE ou + pour les nourrir. Obligé d'embêter un voisin ou un amis et de prévoir cela des jours à l'avance.

J'ai récupéré dernièrement un moteur de plateau de four à micro-ondes et j'ai un arduino nano qui traine, cela devrait me permettre de faire un bon distributeur automatique pour nos 2 chats.

Le moteur d'un micro-onde est interessant: 4W en 220V (facile à cabler), rotation très lente (exactement ce qu'il me faut) et une sécutité intégrée au bloc moteur: si on bloque le mécanisme, la rotation s'inverse.


Moteur que l'on peut trouver dans un micro-onde.
Cablage et vissage super facile pour toute sorte de bricolage

Du coté de l'arduino, malgré sa petite taille (4 X 1,5 cm), il offre 14 E/S digitales et 8 entrées analogiques. Ce qui est largement suffisant dans mon cas. Je pourrai:
- contrôler le moteur (1 sortie digitale)
- mettre 3 boutons de contrôle (3 entrées digitales)
- mettre un écran LCD 2X16 ( 6 sorties digitales)
- controler le retro-éclairage de l'écran LCD (1 sortie D)
- mettre un capteur pour comptabiliser la quantité de croquettes tombée (1 entrée D)
soit un total de 12 E/S digitales utilisées sur les 14 disponibles.


Arduino Nano


Pour la partie mécanique, j'ai d'abord penser à une vis sans fin. J'en ai fabriqué une qui s'insère dans un gros tube PVC. C'était marrant à fabriquer (avec un collage de disques découpé dans une feuille de plastique).
Mais j'ai finalement renoncé à l'idée (j'ai du mal à fixer tout cela à un réservoir et que le tout reste solide et esthétique).




Je me suis tourné vers une autre idée quand j'ai vu du plexi dans mon garage. J'ai donc commencé à dessiner sur Sketchup (si vous n'utilisez pas encore sketchup, je vous le conseille fortement: facilité de prise en main, gratuit, et plein de fonctionnalités super innovantes). Voici le premier croquis:


1 ere étape: découpe des pièces en bois.
   Le distributeur étant dessiné dans sketchup, le dessin des pièces est rapide à faire. Beaucoup de pièces sont complémentaires (l'hélice et son support), il y a donc peu de chutes. Je découpe tout dans une tablette de pin de 18mm d'épaisseur à la scie sauteuse. Il faudra ensuite coller 4 épaisseurs.

Dessin sur la planche


Les pièces une fois découpées (comptez une demi-heure de scie sauteuse)


Les pièces pré-assemblées


2eme étape: le collage
    C'est la même punition qu'avec le lamellé collé du post précédent: bien étaler, bien serrer, bien ajuster et bien attendre

Les pièces sont bien serrées au serre-joint

Il faut donc maintenant attendre que ça sèche. Je vous raconte la suite (notamment la partie arduino) dans un autre post.



vendredi 3 février 2012

Un porte couteau en lamellé collé (1/2)

On nous a offert un superbe couteau japonais. Comme il nous sert tous les jours, j'ai décidé de lui fabriquer un porte couteau en bois. J'ouvre Sketchup et j'en dessine un en 2 teintes (j'ai toujours voulu faire du lamellé collé, c'est donc la bonne occasion).


Je prends les côtes, et je vais au garage pour regarder le bois qui pourrait répondre à mes besoins. Finalement, ce sera 3 teintes et non pas 2: un bout de plan de travail en hètre qui reste de la cuisine, une belle chute de planche de chêne et un planche en pin qui traine.


1 ere étape: découper des bouts de taille identique:




2 eme étape: collage et serrage

 



C'est super important qu'il y ait de la colle partout. Tant pis si ça déborde. Il faut que les surfaces soient bien planes et bien poncées. Il faut serrer très fort à l'aide de sert-joint bien puissants.


3 eme étape: préparation de la planche en lamellé collé.

La planche obtenue après 24 heures de séchage ressemble à ça. Un petit coup à la raboteuse et c'est déjà plus joli:


4 eme étape: découpe des pièces

Voilà les 2 morceaux qu'il faudra ensuite coller. La rainure est obtenu avec une scie circulaire.



5 eme étape: assemblage
Voilà le porte couteau une fois assemblé. Je vous présenterai les étapes de finition (fabrication de pâte à bois + traitement) une autre fois. Il fait trop froid dans mon garage pour continuer. Je cours me réchauffer devant la cheminée




jeudi 2 février 2012

Un petit haut au top

En prévision du printemps qui tarde à arriver, je me suis cousu un petit haut sympa tiré des "Couleurs Françaises" (livre japonais comme son nom l'indique ne l'indique pas) dans un tissu tout doux à la texture très proche du Liberty.